Mot du président avril-mai 1998 vol 23 no 1

Vous avez aimé l'encart dans la dernière édition de la revue ? Gardez-le toujours à vue car il a été réservé aux membres seulement. Seuls les membres reçoivent la revue, et aucune copie additionnelle de l'encart n'a été produite. C'est donc dire qu'il y aura des non-membres qui essayeront d'en avoir une copie. Faites attention de ne pas la perdre. Je vous ai déjà dit que je désire augmenter les privilèges réservés aux membres et réduire les services donnés aux non-membres. Cet encart est le début de l'application de cette politique. Vous avez payé pour être membre de RAQI, il est donc normal que vous ayez des privilèges que les autres n'ont pas. Je vous demanderais donc de ne pas faire de copies de cet encart. Ce sera alors une autre façon de supporter votre association provinciale,et, qui sait, ça pourrait inciter certains à devenir membres. L'impression sur papier rouge est une façon de réduire le nombre des copies faites. Nous avons l'intention de récidiver avec
d'autres encarts semblables. Cette liste des répéteurs de la province, est extraite de la base de données de la coordination des fréquences. Il y a des erreurs et des inexactitudes, nous le savons. Il y a deux raisons principales pour ces erreurs et inexactitudes. Si une erreur s'est glissée lors de l'entrée des données, avisez-nous-en et nous ferons la correction avec plaisir, en autant que la coordination de la fréquence a bien été faite et entérinée. Si les paramètres originaux de coordination ont été changés sans l'aval du Comité de coordination des fréquences, nous ne ferons aucun changement tant et aussi longtemps que la coordination ne sera pas confirmée par le comité.

PARLONS-EN DE LA COORDINATION

Dernièrement, j'ai eu une rencontre avec Bruno VE2VK, qui est en charge du Comité de coordination des fréquences. Il me racontait les difficultés qu'il avait à concilier les demandes de coordination avec les disponibilités de moins en moins grandes de fréquences, surtout en VHF, et les droits des propriétaires de répéteurs déjà établis dans les environs. Bruno, qui est un bénévole et qui passe énormément de son temps à servir les radioamateurs du Québec, me racontait qu'il se faisait eng... par des titulaires de nouveaux répéteurs qu'il ne pouvait accommoder, qu'il se faisait déranger à outrance par les pressés qui trouvaient qu'il n'était pas assez rapide et ainsi de suite. La coordination des fréquences au Québec est une tâche monumentale. Presque tous les propriétaires de répéteurs veulent que le leur soit le plus puissant, le plus haut et que son signal couvre le plus grand territoire possible. Ce n'est tout simplement pas raisonnable. Nous en sommes rendus au point où nous devons réorganiser le Comité de coordination des fréquences. Je fais donc appel à tous. Nous avons besoin de coordonnateurs-adjoints dans chacune des régions de la province. Ils représenteront le comité dans leur région respective. Ceux qui seraient intéressés à aider l'ensemble des radioamateurs, sont invités à me faire parvenir un petit mot décrivant leurs compétences sur le sujet, et je ferai un choix dans ce qui sera, j'espère, une avalanche d'offres. De plus, toutes les communications ayant trait à la coordination des fréquences, devront maintenant passer par le bureau de RAQI, lequel fera parvenir les documents à remplir à ceux qui voudront demander une coordination; les documents remplis, seront retournés à RAQI qui les fera ensuite parvenir au comité. Les communications avec le comité devront se faire via RAQI. Il y a eu trop d'abus.

JE N'AI PAS REÇU MON BOTTIN !

À la suite d'une décision du Conseil d'administration de RAQI, prise l'an dernier et annoncée il y a plusieurs mois, le bottin annuel n'est plus expédié qu'avec une carte de membre. La pratique antérieure de donner un bottin à chaque nouveau membre et un autre l'année suivante, faisait que plusieurs n'étaient membres qu'au deux ans et recevaient ainsi le bottin à chaque année. Cette pratique coûtait à RAQI plus que le montant de la cotisation annuelle que nous recevions. Alors, si de vos amis vous disent qu'ils n'ont pas reçu leur bottin 1998, vous pourrez leur dire qu'ils ont oublié de renouveler leur cotisation. Dans ce bottin, nous publions des renseignements personnels sur les membres qui le désirent ainsi que les non-membres qui nous en ont fait la demande. Vous me direz que c'est un autre service gratuit que nous donnons à des non-membres. Peut-être, mais nous le voyons comme un service rendu à nos membres pour leur faciliter la vie. Nous publions des renseignements sur
environ 6 000 personnes. Comme nous publions les coordonnées de quelque 1 800 membres, c'est donc dire qu'il y a environ 4 200 non-membres qui sont inscrits dans le bottin. Pour que les renseignements sur un non-membre soient enlevés du bottin, il doit nous envoyer une demande écrite de le faire. Ça n'arrive jamais. Une étude rapide de la situation nous a démontré qu'énormément de ces renseignements ne sont plus valides à cause du déménagement de l'individu, qu'il n'est plus radioamateur ou qu'il est décédé. Nous avons donc décidé de redemander à chaque inscrit de renouveler sa demande d'inscription afin d'être dans le prochain bottin 1999. N'oubliez pas!

L'AVENIR DE LA RADIOAMATEUR

En septembre et octobre 1998, se tiendra au Vénézuela, une conférence triennale de l'IARU Région II. Pour simplifier, l'IARU est un club de radioamateurs dont les membres sont des sociétés et des associations nationales, comme l'ARRL, RAC, etc. De par ma position au Conseil d'administration de Radio Amateur du Canada, je ferai partie de la délégation canadienne. Durant plus d'une semaine, les délégués radioamateurs des pays des Amériques du Nord, Centrale et du Sud représentant près de 1 million de radioamateurs, feront le tour de tous les dossiers qui nous intéressent afin de faire le point, d'élaborer les politiques futures et d'étudier l'avenir de la radioamateur. Un des points à l'ordre du jour, sera l'étude de nouveaux modes de communications radioamateur et l'influence des récents progrès de la technologie sur le hobby. Nous étudierons, entre autre, le paquet, dans le but de fixer des normes qui permettront de transmettre la voix et la vidéo via les ondes radioamateures. Nous étudierons aussi l'incidence d'Internet sur la radioamateur et les possibilités de rapprochement entre ces deux modes de communication. À part de vouloir vous informer sur la tenue de cette conférence, je voudrais vous offrir de me faire parvenir vos idées sur l'avenir de la radioamateur. De quelle façon croyez-vous que la RA devrait évoluer au cours des prochains 5 , 10, 25 ans? Que voyez-vous dans vos boules de cristal respectives? Comment faire pour sauvegarder nos acquis, nos privilèges et nos fréquences? Si vous avez des idées sur le développement de nouveaux modes ou l'amélioration des modes de communication actuels, faits-les moi savoir. Lors des discussions, j'aurai à l'esprit vos idées et pourrai les mettre de l'avant. Vous pourrez peut-être influencer un peu l'avenir de la radioamateur.

PROBLÈMES SUR HF

Ma première année à la direction de RAQI a été employée à la réorganisation administrative, les procédures et les méthodes internes, ainsi qu'à réorganiser la revue et le bottin tout en visitant les régions afin d'accroître la visibilité de l'association. J'en suis rendu à la portion radioamateur de nos opérations. Il y a déjà quelque temps, je nommais Jean-Claude Dignard - VE2DIG, en charge des réseaux HF de VE2AQC. Je vous ai parlé plus haut, que nous entreprenons maintenant la réorganisation du Comité de coordination des fréquences. Nous avons aussi pris certaines autres mesures dont je pourrai probablement vous parler dans la prochaine revue. Depuis quelques mois, plusieurs d'entre-vous m'ont demandé de faire quelque chose dans un cas d'abus de langage et d'intimidation qui se poursuit sur les ondes depuis plusieurs mois. Il semble qu'un radioamateur d'un pays d'Europe se serait approprié une fréquence sur la bande de 20 mètres et abreuverait d'injures quiconque s'aventure
sur sa fréquence. Je suis d'accord qu'il n'y a pas de place pour ce genre de choses sur les bandes amateurs. Voici ce que je vous propose. J'aimerais que vous me fassiez un journal des événements reliés à ce cas et que vous me fassiez parvenir le tout. Je porterai tout ça moi-même à Industrie Canada pour qu'une plainte officielle du Canada soit portée contre l'individu auprès des autorités de son pays. En d'autres mots, faites-moi parvenir votre plainte documentée et je verrai à la faire suivre. J'aurai besoin de la date, la fréquence, le nom et l'indicatif de l'offensant et de l'offensé ainsi qu'un résumé de ce qui s'est dit, précis mais sans exagération. Plus je recevrai de plaintes, plus nos chances de résultat seront grandes. Je n'aurai aucun problème d'en recevoir plusieurs centaines, car ce ne sera pas moi, mais Guy qui devra ouvrir tout ce courrier. À la prochaine.

73,

Daniel A. Lamoureux, VE2ZDL

Président, RAQI.