Mot du président avril-mai 1999 vol 24 no 1

INDUSTRIE CANADA

 

industrie canada

Au printemps 1998, Industrie Canada avait demandé
à RAQI de recevoir les plaintes des radioamateurs destinées à IC et à les leur faire
suivre. RAQI devait par la suite, lors de réunions semi-annuelles avec IC, effectuer un
suivi de ces plaintes dans le but de s'assurer que chacune de ces plaintes recevait
l'attention qui lui est due.

RAQI a donc publié cette nouvelle procédure,
telle qu'élaborée dans un texte d'Industrie Canada, dans la revue de septembre 1998.

Les plaintes à Industrie Canada ont donc commencé
à leur être acheminées via RAQI, qui les a fait suivre sans délais à IC. Évidement,
à la réception d'une plainte, Industrie Canada doit instituer une enquête, ce qui
prends toujours un certain temps.

Ceux qui ont déposé des plaintes ont alors
commencé à contacter RAQI dans le but que RAQI fasse accélérer le traitement donné à
leur dossier par IC. Certains ont commencé ce stratagème dans les jours suivants le
dépôt de leur plainte. Ce n'était pas du tout le but de la procédure instituée.

Comme il était impossible pour RAQI de faire
accélérer la procédure interne d'IC, la rogne commençait à s'installer
contre RAQI car la perception devenait maintenant que NOUS étions assis sur leur dossier
et que nous étions la cause de délais perçus comme indus. Dans l'esprit de
plusieurs, RAQI travaillait contre le bon intérêt des radioamateurs, ce qui était faux
et ne pouvait plus continuer.

Il y à quelques temps, j'ai donc avisé
Industrie Canada que RAQI se retirait de cette procédure de plainte et que la situation
revenait donc telle qu'elle était avant le printemps 1998. Chaque plaignant devra
donc faire parvenir sa plainte directement à Industrie Canada selon les modalités
qu'ils décideront.

RAQI désirant toujours augmenter les services à
ses membres, nous croyions alors que cette procédure améliorerait les choses, mais la
perception en fut tout autre. Il fallait l'essayer, nous l'avons fait.

 

Le texte qui précède fut expédié comme
communiqué de RAQI à la fin de mars dernier

liste de distribution de raqi

Les communiqués de RAQI, comme celui ci-haut, sont
publiés de plusieurs façons. En plus de les faire lire sur les réseaux, nous les
expédions sur packet et à une liste d'abonnés, via Internet.

Au cours des derniers mois, nous avons eu plusieurs
problèmes avec notre serveur Internet. Un de ces problèmes, fut avec la liste de
distribution. Nous avons eu à recommencer à neuf cette liste et si vous n'avez pas
reçu le dernier communiqué, bien que vous vous soyez enregistré sur la liste, vous en
savez maintenant la raison. Vous devrez vous enregistrer de nouveau pour recevoir nos
prochaines communications.

Si vous êtes abonnés à Internet, je vous
encourage à vous joindre à cette liste de distribution. C'est le moyen le plus
rapide que nous ayons pour vous faire part de nouvelles importantes. N'ayez crainte,
nous n'en abuserons pas. L'adresse pour vous enregistrer, est la même que notre
page Web: www.raqi.ca

Si vous préférez recevoir les communiqués par la
voie du réseau packet, vous n'avez rien à faire d'autre que de surveiller
votre BBS préféré. J'expédie habituellement les communiqués en même temps sur
packet et sur l'Internet.

VE2RIO à 1283.000 Mhz ( - ) T-103.5 (Split 12Mhz).

Il y a déjà quelque temps que ce répéteur SHF
est en fonction sur la Tour Olympique et mis à part quelques ajustements mineurs qui
restent à faire, il fonctionne très bien. Je suis aussi très impressionné par la
couverture qu'il peut avoir. J'ai moi-même vérifié qu'il passe très bien en ville à Joliette, à Sorel et à Granby, mais qu'il est
marginal rendu à Valleyfield. Il m'a été rapporté qu'il est encore très solide à St-Hyacinthe.

Cette machine à été montée pour ouvrir une
nouvelle bande aux amateurs de la région. Auparavant, seul quelques mordus
d'expérimentations s'en servaient, mais pour la plupart du temps, le silence
sidéral régnait sur ces fréquences. Je vous y donne donc rendez-vous pour un petit QSO.

an 2000 et réseau d'urgence

Plusieurs clubs m'ont fait part qu'ils
avaient été approchés par des municipalités ou corps publics, en vue de fournir un
support de communication lors du passage de l'an 2000 (et par ricochet, lors
d'autres urgences). Aussi, il m'a été demandé, comment faire pour que leur
club soit appelé lors d'urgences d'envergure plus que locale.

Premièrement, la direction du club doit prendre
formellement la décision de former un groupe d'urgence. Le conseil
d'administration du club nommera un responsable qui se trouvera des adjoints et, qui
ensemble, monteront la structure du groupe.

La structure idéale, est la pyramide, où un
coordonnateur est en charge de deux adjoints. Chacun de ces adjoint dirige deux ou trois
chefs d'équipes, qui se chargent de six à dix opérateurs par équipe.
L'avantage de cette structure est que les rôles sont très bien définis et que la
procédure de mise en alerte en est grandement simplifiée.

La chose suivante à prévoir, est la façon de
déclencher une alerte. Il faut que cette procédure soit très claire et précise, ne
laissant place à aucune interprétation, tout en étant assez flexible, pour
s'adapter à tous les types d'urgence qui pourraient survenir. Vous serez alors
prêt à contacter votre municipalité et à vous affilier au Réseau d'Urgence de
RAQI, qui vous fournira les formulaires pour y enregistrer chacun de vos participants.
Pour ce faire, contactez votre Coordonateur Régional du Réseau d'Urgence, dont les
coordonnées sont dans le Bottin.

swatch et le beatnick

Régulièrement, on me demande quelles sont les
actions concrètes qu'un organisme de représentation comme RAQI peut faire pour
défendre les droits des radioamateurs. Vous savez tous que nous agissons auprès des
instances gouvernementales fédérale et provinciales, entre autre. Je voudrais vous
donner un exemple ici, qui est loin d'être évident et qui implique d'être
constamment sur ses gardes.

Vers la fin mars, nous avons été mis au courant de
la situation suivante. Amsat/FR (France) s'est fait demander par Amsat/R (Russie) il
y a de cela plusieurs mois, de fournir les composantes requises pour la construction
d'un mini satellite amateur de communication qui serait lancé manuellement par les
astronautes de la station spatiale Mir. Le satellite a bien été construit et remis par
Amsat/R au centre de contrôle de lancement russe. À l'insu d'Amsat/R, le
centre de contrôle de lancement avait accepté de la compagnie suisse de fabrication de
montre Swatch, que le satellite émette sur la bande amateur de deux mètres, une série
de message moussant un nouveau concept de calcul de temps (le Beat) mis de l'avant
par Swatch.Il y eu une levée de bouclier dans toute la communauté radioamateur mondiale
contre cette pratique de Swatch de diffuser ce qui ressemblait de trop près à de la
commandite sur les ondes radioamateur. A l'instar des dirigeants de plusieurs autres
sociétés représentantes de radioamateur dans le monde, j'ai envoyé un message de
protestation ferme au président de la compagnie Swatch. Nous ne savons pas trop si
c'est l'effet combiné de ces messages de représentants des radioamateurs qui a
fait effet, mais la compagnie Swatch à annoncé la veille du lancement du satellite par
Mir, que tout était annulé pour cause de problèmes de batteries.

assemblé générale annuelle

L'assemblée Générale annuelle de RAQI aura
lieu cette année le dimanche 6 juin prochain à Montréal. Voir la convocation officielle
à la page 33 de cette revue. A noter, que cette année, seuls les délégués
accrédités seront admis à cette réunion. Je répète, seul ceux qui auront été
accrédité à l'avance, selon les procédures publiées, seront admis dans la salle
de la réunion. Veuillez donc y voir.

international humanitarian award

Comme vous l'avez lu au numéro précédent,
RAQI s'est vu conférer le International Humanitarian Award de l'ARRL. Une
présentation formelle sera faite par un représentant de l'ARRL, le 6 juin prochain,
après l'Assemblée Générale Annuelle. Si vous désirez y assister, vous êtes les
bienvenus. Au moment d'écrire ces lignes, les détails n'étant pas encore
revenus de l'ARRL, je ne sais pas si le tout arrivera à temps pour la publication
dans la revue. Si vous ne trouvez rien à ce sujet dans ces pages, vous pouvez vous
adresser au bureau de RAQI où il nous fera plaisir de vous renseigner.

J'ai un peu dépassé mon espace alloué, mais
c'était pour la bonne cause et Guy n'aura qu'a écrire un peu plus petit.
À la prochaine.

 

Daniel A.
Lamoureux, VE2ZDL