Mot du président octobre-novembre 1996 vol 21 no 4

Mot du président

Le message passe mal ?

Il est important pour toute la communauté radioamateur de bien comprendre la nature et les raisons des changements que nous devons effectuer à la structure actuelle de RAQI. Nous devons nous ajuster à la réalité de notre milieu. Actuellement tout nous porte à
penser qu'il y a une certaine stagnation au niveau de la relève radioamateur et les dernières statistiques d'Industrie Canada nous le confirment.

80 % des nouveaux radioamateurs ne sont actifs que sur le 2 mètres. Malgré tout, il y a une augmentation réelle du nombre d'amateurs, mais celle-ci ne se reflète pas dans les activités radioamateurs et encore moins dans l'adhésion à une association radio
amateur.

Cette situation n'est pas unique à RAQI, elle se vit de la même façon à RAC et à l'ARRL.

Les départs volontaires de Jean-Pierre et d'Hélène, respectivement directeur général et infographiste, nous ont forcé à envisager un réaménagement de notre structure organisationnelle, et c'est ce que nous nous employons à faire en ce moment.

Je le répète, RAQI ne va pas fermer ses portes le mois prochain !

À la recherche d'un nouveau Directeur général

Comme vous le verrez dans cette revue, nous sommes présentement à la recherche d'un directeur général. Il est en effet normal que l'on regarde en tout premier lieu à l'intérieur de notre communauté pour trouver le candidat ou la candidate idéale. Le
conseil d'administration invite donc les radioamateurs dont le profil correspond à la description que vous trouverez dans l'annonce publiée dans cette revue, à nous faire parvenir leur curriculum vitae le plus rapidement possible.

Délégation

On ne peut parler d'un échéancier précis de mise en place pour le moment. Le plan d'affaire a été présenté au gouvernement, et le comité chargé de la délégation est dans l'attente d'une réponse.

Toutefois, vous serez à même de constater que SARA ( Services Administratifs Radio Amateur ) sollicitera bientôt des candidatures pour des postes qui seront à combler au sein de cette nouvelle organisation responsable de la délégation. Je vous rappelle
brièvement comment tout cela devrait fonctionner. Tout d'abord RAQI et RAC sont des associations qui ont parmi leurs objectifs la représentation et la défense des radio amateurs entre autres auprès d'organismes et de différents ministères comme celui
d'Industrie Canada.

Pour ce qui est de SARA-ARAS ( Services Administratifs Radio Amateur - Amateur Radio Administrative Services ), il s'agit d'un organisme qui aura entre autres pour tâches de s'occuper de la documentation, de la certification et de la gestion des indicatifs
d'appel.

Il est prévu que SARA partage des locaux avec RAQI à Montréal, et avec RAC à Ottawa.

Les radioamateurs du Québec pourront ainsi être desservis à partir de Montréal. Pour communiquer avec SARA, vous pourrez vous rendre directement au comptoir de service, ou encore utiliser le téléphone, le fax ou le courrier électronique. Pour les personnes
qui vivent à l'extérieur de Montréal, un numéro de téléphone sans frais 1-800 sera disponible. Un site Internet vous permettra également d'avoir accès à plein d'informations et de ressources comme par exemple la banque de données d'indicatifs d'appel. Ce site est d'ailleurs présentement accessible à titre d'essai.
( http://www.aras sara.ca/ )

Internet

Eh oui, nous y arrivons ! Ça fait longtemps que nous cogitons sur la possibilité de mettre en place un site RAQI accessible sur Internet. Les études préliminaires et devis sont en cours d'élaboration, et nous vous en tiendrons informés au cours des prochains mois.

 

Je vous rappelle en terminant que pour réaliser tout ce que je viens de vous décrire précédemment, nous avons besoin du support
(adhésion) de tous les radioamateurs.

 

Pierre Roger, VE2TQS

Président,