Mot du président mai 1997 vol 22 no 1

Le 8 février dernier, le Conseil d'Administration de RAQI tenait une réunion régulière au Stade Olympique de Montréal. Avant la fin de la journée, deux décisions y ont été prises modifiant la direction et
l'administration de l'Association Provinciale.

Un des premiers sujets à l'ordre du jour, était l'étude des candidatures et l'engagement d'un Directeur Général pour remplacer Jean-Pierre Rousselle, VE2AX qui avait quitté son poste au printemps 1996. Une
présélection, parmi les candidatures reçues, avait déjà été faite par un comité de sélection et le CA devait maintenant procéder à l'engagement. L'heureux élu a été Guy Lamoureux, VE2LGL qui est entré en fonction le 3 mars dernier. Vous lirez
d'ailleurs son premier article plus loin en ces pages.

La réunion s'est ensuite poursuivie normalement. Pierre Roger, VE2TQS nous avait prévenu qu'il avait un point personnel dont il voulait nous entretenir à la fin de la réunion. C'est à ce moment qu'il nous à annoncé
sa démission. Pierre nous à expliqué qu'il ne pouvait plus donner à RAQI le temps nécessaire à sa gouverne car il avait accepté des responsabilités professionnelles additionnelles. La surprise passée, il fallait lui nommer un remplaçant. C'est à
ce moment et dans ces circonstances que j'ai été élu Président de RAQI.

Ici, je voudrais remercier Pierre Roger, VE2TQS pour la dizaine d'années de service qu'il a données au Conseil d'Administration de RAQI, dont les trois dernières à la Présidence de l'Association. Par ses actions et son
dévouement, Pierre aura marqué cette période de l'évolution de la radioamateur au Québec. Nous trouverons dans un proche avenir, une meilleure façon de lui témoigner notre reconnaissance. Merci Pierre.

Maintenant, je me présente. Banquier, à l'emploi de la Banque de Montréal depuis près de 25 ans, je suis issu d'une famille de radioamateur. Mon père, mon épouse, mon frère, une nièce et moi sommes tous radioamateurs actifs et vous
imaginez un peu les sujets de conversation lors des réunions de famille. Je me suis impliqué depuis plusieurs années dans la radioamateur. J'ai été Directeur et ensuite Président du Club Radio Amateur Rive-Sud de Montréal, j'y ai aussi monté le premier groupe structuré voué à l'urgence. J'ai été Coordonnateur
Régional de la région 06, VE2RUG, du Réseau d'Urgence RAQI et j'en suis encore le Coordonnateur Provincial Adjoint pour l'ouest du Québec. Je fais donc partie du comité de gestion provincial du Réseau d'Urgence, VE2RUA. Lors de mon élection à la présidence de RAQI, j'étais le Trésorier de l'Association.
Certains d'entre-vous me connaissent sans doute pour certaines activités radioamateur auxquelles j'ai participé. Je pense ici entre autre aux Grand Tours cyclistes où j'ai oeuvré comme station de contrôle lors des trois dernières années.

J'espère donc que ces expériences diversifiées m'aideront à avoir une vue d'ensemble des problèmes de la radioamateur au Québec et je compte aussi beaucoup sur vous, les membres, pour me signaler les problèmes et les irritants dont vous auriez connaissance.

Je me suis mis résolument à la tâche dès le lundi suivant mon élection. Au moment d'écrire ces lignes (fin mars), j'achève la saisie des dossiers courants et j'ai déjà pris des mesures dont vous verrez prochainement les résultats.

La première mesure concrète concerne l'Assemblée Générale Annuelle. Depuis plusieurs années Elle avait lieu au Stade Olympique de Montréal. Cette année, Elle se tiendra à Drummondville. Ceci dans l'optique de rapprocher RAQI de ses membres et d'en être à l'écoute.. Si vous désirez y assister,
n'oubliez pas que vous devez vous faire déléguer par votre club ou votre région. A ce sujet, voir l'article de Guy plus loin dans cette revue.

Aussi, dans cette édition de la revue, nous publions en entier le communiqué annonçant l'échec du projet de la délégation des services administratifs radioamateurs. Depuis mon communiqué initial de la mi-février sur le sujet, nous n'avons pas eu d'autre informations pour répondre à nos questions
sur cet événement. En avril, je me rendrai à la réunion bi-annuelle du CARAB (Canadian Amateur Radio Advisory Board/Comité Consultatif Canadien sur la RadioAmateur). Lors de cette réunion, nous serons face à face avec les représentants d'Industrie Canada à Ottawa et nous devrions alors obtenir le fin mot de l'histoire. Je vous en
reparlerai dans la prochaine édition.

Depuis plusieurs mois déjà, il y avait des discussions sur la façon de brancher RAQI. Il me fait plaisir de vous annoncer que depuis quelques jours, vous pouvez communiquer avec la permanence de l'association par courrier électronique à l'adresse: raqi@sympatico.ca

Quand à moi, vous pouvez me contacter personnellement à l'adresse à la fin de cette chronique. Dans la prochaine édition de la revue, j'espère pouvoir vous donner l'adresse de notre page Web. Elle est actuellement en phase de planification et la construction suivra de près.

Je me dois de vous mettre au courant d'une invitation que j'ai reçue et que je me suis empressé d'accepter. J'ai été invité par le ministre de la Sécurité Publique, M. Robert Perreault, à me rendre au Salon rouge de l'assemblée Nationale pour y remettre un prix du Premier Mérite Québécois de la Sécurité Publique. Cet honneur, qui rejaillit sur toute la communauté radioamateur du
Québec, reconnaît les immenses services rendus à la population du Québec par les radioamateurs lors de situation de désastre et plus particulièrement par notre Réseau d'Urgence affilié à la Sécurité Civile. Maintenant, honneur oblige et nous devrons veiller à garder les hauts standards d'excellence auxquels nos partenaires en Sécurité Civile ont été habitués.

Maintenant, regardons vers l'avenir. Nous sommes tous d'accord pour accepter que RAQI devrait être plus visible et que les membres devraient être plus informés de ce que leur Association Provinciale fait pour eux. Je commence donc aujourd'hui à y travailler et, là encore, vous verrez graduellement s'installer des changements.

Comme partout ailleurs ces années-ci, les coûts des biens et des services augmentent rapidement. RAQI n'y échappe pas. Comme il est hors de question d'augmenter les cotisations et que la réduction des services n'est pas plus acceptable, nous devrons réexaminer tout nos coûts et analyser nos méthodes d'opération dans l'optique d'en faire plus pour moins cher. Impossible?
Ceux qui me connaissent savent que ce mot n'est pas dans mon vocabulaire. A suivre.

Daniel Lamoureux, VE2ZDL

Président