Mot du président juin-juillet 1999 vol 24 no 2

Rapport du président
à l'assemblée générale annuelle
tenue à Montréal le 6 juin 1999

 

Lors de notre dernière rencontre, en juin 1998 à
Trois-Rivières, je terminais mon rapport annuel en vous disant que je voyais RAQI sur une
lancée et que je prévoyais que l'année qui débutait allait en être une très excitante. Voici donc la suite.

ARRL IHA

Il ne fait aucun doute, que le point fort de l'année chez RAQI fut de se voir octroyer par l'ARRL (American
Radio Relay League), leur International Humanitarian Award pour l'année 1998. Ce prix est accordé à un individu ou à un groupe de radioamateurs pour action
exceptionnelle à promouvoir la paix, ou l'entraide à la population en général.

Vers la fin de 1998, le gouvernement du Québec, reconnaissant l'apport essentiel fourni par les radioamateurs lors de la crise du
verglas de janvier 1998, mettait RAQI en nomination pour ce prix prestigieux. En janvier de cette année, le conseil de direction de l'ARRL octroyait le prix à RAQI. Nous
leur en sommes très reconnaissants.

L'ARRL devait venir nous faire la présentation officielle de ce prix à une cérémonie suivant cette assemblée générale, mais il leur
fut malheureusement impossible d'avoir un représentant officiel disponible pour se joindre à nous. Il faut dire que les représentants de l'ARRL sont très occupés
par toutes sortes de représentations de la communauté radioamateur de par le monde. L'événement est donc reporté à une date ultérieure.

Industrie Canada

Au cours de la dernière année, nous avons participé à quatre réunions régionales à Montréal, une à Québec et deux autres au
niveau national à Ottawa dans le cadre du CARAB. Nous avons aussi eu plusieurs communications téléphoniques. Les relations entre RAQI et Industrie Canada sont
excellentes et la coopération est à son meilleur. Nous essayons de travailler ensemble pour trouver les meilleurs solutions aux défis auxquels les radioamateurs font face chez
nous.

Il va sans contre dit que le principal sujet de discussion avec Industrie Canada dans les douze derniers mois, fut le Projet de
rationalisation du Processus d'Autorisation qui est sorti il y a maintenant un an. En juin 98, il y eu consultation par Industrie Canada et représentations par RAQI/RAC sur
des points qui posaient problèmes à la communauté radioamateur. A la mi-mai 1999, un document pour discussion fut publié par Industrie Canada et au moment d'écrire ces
lignes, nous étions à l'étudier. Une communication sur le sujet vous sera expédiée, dès que nous aurons élaboré une position à faire connaître à Industrie Canada.

Toujours au printemps 1998, Industrie Canada proposait à RAQI une entente mutuelle sur la façon de leur soumettre les plaintes
émanant de la population radioamateur. Nous étions très heureux de cette procédure, car nous entendions bien ces histoire à l'effet qu'une fois une plainte
envoyée à Industrie Canada, tout semblait être relégué aux oubliettes et plus personne n'en entendait parler. Il fut donc décidé que les plaintes passeraient par
RAQI qui en ferait le suivi semi-annuel par la suite.

Dès le début de l'application de cette nouvelle procédure, les plaignants ont commencé un petit jeu d'essayer que RAQI
fasse pression sur IC afin d'accélérer le processus d'étude de la plainte. Ce n'était évidemment pas le but de l'exercice et RAQI devint rapidement le
vilain dans cette histoire. J'ai donc dû aviser Industrie Canada que nous nous retirions de ce plan et que la situation redevenait telle qu'elle était
précédemment.

IARU

En septembre dernier, Jacqueline, VE2ZJL et moi étions deux des quatre délégués du Canada à la XIIIe Conférence triennale de
l'IARU Région II, qui se tenait au Vénézuela. Nous nous sommes partagés le travail et alors que Jacqueline participait aux travaux du comité VHF/UHF/Satellites, je
faisait de même sur celui du HF. Durant une semaine, nous avons étudié l'ensemble des sujets qui touchent à la radioamateur, en essayant de les faire progresser pour mieux
servir nos intérêts à tous, pour les années à venir. L'opportunité de participer à une telle conférence fut une expérience exceptionnelle pour nous et nous
ne verrons plus jamais la radioamateur du même oeil.

1283.000(-)

Il y a deux ans, je débutais les procédures pour que RAQI possède son propre répéteur, son premier. Un des arguments principaux de ceux
qui convoitent nos fréquences, en est la faible utilisation sur la plupart des bandes au dessus du 70cm. Il y a tout juste une vingtaine d'années, quelques illuminés ont eu
la vision d'installer un premier répéteur dans une bande de fréquence qui était très peu ou pas utilisée. S'ils ne l'avaient pas fait, aujourd'hui, nous n'aurions peut être pas la bande de 2 Mètres.

Pour moi, la radioamateur possède plusieurs facettes. C'est premièrement un hobby pratiqué par des mordus des communications.
C'est un loisir scientifique pour ceux qui aiment l'électronique et aider la population en cas d'urgence. Il y a aussi un coté expérimental à la radioamateur
qu'il ne faut pas négliger. Pour toutes ces raisons, RAQI s'est payé un répéteur sur la bande de 23cm. Il est en ondes depuis quelques mois, déjà et je suis
très satisfait de sa performance. Vous êtes cordialement invité à l'essayer.

En vrac

Je siège encore sur le conseil de direction de Radio Amateur du Canada afin d'ajouter votre voix à celles des radioamateurs
d'ailleurs au pays et de présenter une plus grande force lorsque nous rencontrons les instances gouvernementales à Ottawa. J'arrive justement, la semaine dernière,
d'un marathon de rencontres annuelles de RAC et nous y avons passé l'ensemble des sujets qui touchent à la radioamateur au pays. Je crois essentielle ma présence au
sein des dirigeants de RAC et c'est pourquoi, dans quelques mois, je poserai encore ma candidature pour y demeurer le directeur du Québec.

Vous avez sans doute remarqué les changements progressifs dans la revue. Guy a réussi à aller chercher de nouveaux commanditaires, ce
qui fait que notre objectif déclaré il y a deux ans à l'effet de faire en sorte que la revue s'autofinance, est accomplie. Le prochain objectif sera maintenant
d'augmenter le nombre de pages tout en restant autosuffisant. De notre coté, nous pouvons voir à gérer le coté financier, mais il nous faut des gens qui écrivent des
articles pour publication. Je lance donc un appel pour que ceux qui le peuvent, partagent leurs connaissances avec les autres. Nous aurions besoins d'articles sur des projets
de bricolage, des rappels d'anecdotes, de la technique humoristique et autre. J'attends vos appels.

Un grand ménage a aussi été fait dans le bottin. Nous avons révisé plusieurs sections et en avons carrément enlevées, afin de les
publier en cours d'année comme encarts dans la revue. L'objectif était de faire la place nécessaire pour publier la liste complète des radioamateurs du Québec.
Ceci fut fait, excepté que pour respecter la grosseur maximum alloué par Poste Canada afin d'avoir un tarif abordable, nous avons dû enlever les deuxième indicatifs et
suivant alloués à la même personne. Donc, si vous avez plus d'un indicatif, seul celui qui nous a été indiqué comme étant le principal, est publié cette année.
J'ai déjà passé la commande à Guy, que je désirerais que le prochain bottin liste tous les indicatifs d'appels du Québec.

Une autre première qui eut lieu cette année, fut l'offre de la carte de crédit RAQI/MBNA. Cette banque nous a contacté
l'automne passée pour nous soumettre le projet d'une carte ayant le logo de RAQI. Après discussion, nous avons réalisé que cela créerait une excellente
opportunité pour ceux qui voulaient supporter RAQI et lui apporter une visibilité accrue dans le monde de tous les jours. Nous pensons aussi en faire le fer de lance d'une
série d'avantages dont nous vous parlerons dans quelques temps, quand nous aurons cristallisé nos idées.

Vous savez tous que nous approchons d'un changement de siècle et de millénaire, avec le résultat que tous ceux qui sont
concernés avec les problèmes appréhendés au 31 décembre prochain, nous contactent ainsi que les clubs partout en province. Nous recevons vraiment beaucoup de demande
d'assistance passive, au cas où il y aurait des problèmes qui surviendraient. Nous en sommes au point où nous craignons ne pas avoir assez d'opérateurs pour répondre
à la demande. Les clubs devraient se préparer à faire face à la situation en revisant et entraînant leur groupe de communications d'urgence.

L'année qui s'achève en fut une excellente, mais aujourd'hui en commence une autre au cours de laquelle je compte
bien trouver de nouveaux services à vous donner tout en réduisant au maximum ceux donnés aux non-membres. Vous, nos membres, et la défense de vos droits, êtes les seules raisons d'être de RAQI.

Ici, je désire remercier nos employés, Carole et Guy, sans qui nous n'aurions pas pu avoir cette autre bonne année. Ma reconnaissance aussi au Conseil d'administration qui a travaillé fort toute l'année pour
aider l'Association à atteindre ses objectifs. Un grand merci à vous tous, les membres, qui avez augmenté vos rangs de plus de 23% cette année, nous faisant sentir
votre support pour le travail que nous faisons.

À l'année prochaine.

Daniel A. Lamoureux, VE2ZDL

Président - RAQI